Home / Dégénérescence / Moscou : 10 mois de prison pour un musulman et sa traînée russe après une fellation devant la cathédrale du Kremlin

Moscou : 10 mois de prison pour un musulman et sa traînée russe après une fellation devant la cathédrale du Kremlin

Captain Harlock
Démocratie Participative
30 octobre 2021

Un nombre croissant de femmes blanches fomentent des troubles raciaux en vue de l’éradication de l’homme blanc.

Ce nouvel épisode l’illustre encore une fois.

Russia Today :

Un tribunal de Moscou a infligé une peine de prison à un influenceur et son amie pour offense aux convictions religieuses. Le couple avait publié une photo d’eux en train de simuler un acte sexuel, devant la célèbre cathédrale Saint-Basile.

Un blogueur tadjike du nom de Rouslan Bobiyev et son amie Anastassia Tchistova ont été condamnés en Russie à 10 mois de prison ferme en «colonie pénitentiaire à régime ordinaire», pour avoir «commis des actes publics marqués par le manque de respect envers la société et visant à offenser des convictions religieuses», selon le service de presse de la cour de justice moscovite chargée de l’affaire.

En cause : la diffusion d’une photographie sur les réseaux sociaux, sur laquelle on voit Rouslan Bobiyev (Rouslani Talabdjon de son vrai nom) poser devant la cathédrale Saint-Basile de Moscou, tandis qu’Anastassia Tchistova en uniforme de police se tient agenouillée devant lui, les mains posées sur les hanches du jeune homme, dos à l’objectif, semblant simuler une fellation.

La cathédrale orthodoxe en question, située sur l’emblématique place Rouge de Moscou, est l’une des plus iconiques de Russie. Les deux prévenus avaient été arrêtés fin septembre. D’après l’agence RIA Novosti, Rouslan Bobiyev avait par la suite présenté ses excuses pour son acte et avait promis «de ne plus jamais faire quelque chose de ce genre».

Selon la même source, le blogueur a expliqué qu’il avait l’habitude de filmer des canulars et qu’il avait déjà fait l’objet des poursuites administratives à ce sujet. Sa page Instagram comptait plus de 100 000 abonnés avant sa récente fermeture. Toujours selon RIA, il s’agit d’une des premières affaires pénales à Moscou en lien avec la partie 1 de l’article 148 du Code pénal de la Fédération de Russie, concernant les offenses aux convictions religieuses des croyants.

Le Tadjikistan n’est pas exactement situé à proximité de l’Algérie.

En fait, il est situé juste au dessus de l’Afghanistan.

Et pourtant, un tadjik à Moscou se comporte exactement comme un algérien à Paris.

Le seul point commun entre l’Algérie et le Tadjikistan tient un mot : l’islam.

Ceci dit, une femme blanche à Moscou se comporte aussi comme une femme blanche à Paris.

Il y a bien sûr une dynamique raciale et une dynamique sexuelle dans cette mise en scène et ces deux dynamiques sont associées pour envoyer clair un message au destinataire : l’homme slave et orthodoxe.

Ce message est assez simple à décortiquer : il s’agit d’humilier l’homme russe en mettant en scène une femme slave soumise sexuellement à l’homme orientalo-musulman. Le message est fondamentalement génocidaire puisqu’il implique d’éteindre la lignée biologique de l’homme slave en détournant les femmes russes des géniteurs russes. C’est ce que dit ce bougnoule sur cette photo. Quand on y ajoute la basilique en arrière plan, il s’agit d’une déclaration de guerre d’extermination biologique contre ce qui fait la Russie slave et orthodoxe.

Tout cela donc avec la complicité active d’une femme blanche déguisée en policière, ce qui symbolise l’Etat Russe assimilé à une femelle blanche à soumettre.

Tant qu’il s’agit d’une mécréante, l’islam est parfaitement favorable à ce genre de messages pornographiques dans la mesure où il glorifie la conquête mahométane.

La peine ici est dérisoire, même si dix mois dans une prison russe valent dix ans dans une prison française.

Cependant, c’est bien trop faible.

Ce mahométan mérite l’internement à vie dans un camp de travail sibérien, mais plus important, cette traînée mérite d’être pendue en place publique.

Toute déclaration de guerre doit recevoir pour réponse des représailles de guerre.

Evidemment, quand on voit la France et l’Occident, on peut difficilement donner des leçons de dureté aux Russes, mais si je dis ça, c’est pour fixer un principe : les traînées doivent être châtiées systématiquement.

L’autre point, c’est qu’après plus de vingt de règne, Vladimir Poutine est objectivement fatigué et sa politique raciale est catastrophique. La politique de l’Etat Russie consistant à faire preuve de tolérance à l’égard des mahométans ne peut rien produire de positif sur la longue durée.

Tous ces musulmans doivent être expulsés dans leurs républiques d’origine, sans exception.

Sauf que tous les activistes qui le veulent ont été jetés en prison par le Kremlin.

Globalement, la Russie se fait coloniser par l’islam exactement comme la France. En fait, en Russie les mahométans peuvent prier massivement dans les rues ce que même la France ne permet pas.

C’est dire.

Commentez l’article sur EELB.su