Home / Les dernières actualités / Italie : la police procède aux premières arrestations d’opposants à la terreur sanitaire avec l’aide de Telegram

Italie : la police procède aux premières arrestations d’opposants à la terreur sanitaire avec l’aide de Telegram

Captain Harlock
Démocratie Participative
16 novembre 2021

L’Italie est l’un des états covidistes parmi les plus radicaux de l’UE

Je ne sais pas si les gens le savent, mais Telegram est depuis longtemps une annexe des gouvernements occidentaux. C’est parfaitement documenté et pas même l’objet d’un débat.

Les récentes arrestations en Italie viennent (encore) de le démontrer.

Euronews :

En Italie, la police a perquisitionné les domiciles de 17 extrémistes anti-vaccins. Ils sont soupçonnés d’avoir incité à commettre des crimes contre des personnalités des institutions publiques italiennes, comme le premier ministre Mario Draghi.

L’opération de lundi est liée à une enquête sur les menaces proférées dans la discussion « Basta Dittatura » sur l’application Telegram. Un tchat qui a été fermé depuis en raison de son contenu.

Plusieurs manifestations récentes contre le Pass sanitaire, le « Green Pass » ont tourné à la violence et provoqué des perturbations massives dans de nombreuses villes italiennes.

Ce que le gouvernement italien appelle des « menaces » peut vouloir dire à peu près n’importe quoi.

Les arrestations aléatoires sur la base de « conversations » de ce genre vont se multiplier à mesure que les démocraties entrent dans la phase dure du Great Reset.

Vous devriez songer à abandonner ce truc.

Session Messenger est une alternative qui fonctionne sur Tor. La perfection n’est pas de ce monde, mais c’est bien préférable à des applications qui conservent vos IPs pour les donner à la police politique comme Telegram.

Commentez l’article sur EELB.su