Home / Décryptage / GREAT RESET : la future responsable de la politique monétaire US annonce la fin des comptes bancaires privés grâce au dollar numérique

GREAT RESET : la future responsable de la politique monétaire US annonce la fin des comptes bancaires privés grâce au dollar numérique

Captain Harlock
Démocratie Participative
13 novembre 2021

 

Cela mérite d’être relevé.

Proposition de Saule Omarova, le candidat de Biden au Trésor :

« Il n’y aura plus de comptes de dépôt de banques privées et tous les comptes de dépôt seront détenus directement auprès de la Fed ».

Cette femme jaune s’appelle Saule Omarova. C’est la candidate de Joe Biden pour le poste de directrice du bureau de régulation de la monnaie et des banques au sein du ministère des finances américain.

Elle parle assez librement de sa mission : supprimer les banques privées et transférer l’argent des particuliers vers la banque centrale américaine (Réserve Fédérale). Selon ce projet, les citoyens américains n’auront plus qu’un seul compte bancaire, libellé en dollars numériques, et il sera la propriété du gouvernement.

On appelle également ça le communisme.

Certains diront que les grandes banques juives new-yorkaises seront lésées. Jamais le communisme juif n’a lésé le capitalisme juif : ce sont les deux faces du même système. Le communisme, c’est-à-dire la suppression de la propriété privée, n’est que la forme politique de l’antique prédation juive appliquée aux travailleurs aryens. C’est le pillage immédiat au profit des requins juifs en échange de vagues promesses d’une lointaine prospérité par des démagogues juifs.

La concentration du capital privé au sein de la banque centrale américaine, elle-même sous contrôle juif, n’est qu’un moyen pour la finance juive d’exercer des pouvoirs dictatoriaux en matière économique sous un vernis gouvernemental.

La supérieure hiérarchique directe de cette Saule Omarova au ministère des finances US n’est autre que la juive Janet Yellen, elle-même ancienne directrice de la banque centrale américaine.

Ces juifs s’échangent les mêmes fonctions en circuit fermé, c’est tout.

Il faut noter que cette Saule Omarova est une femme d’origine kazakhe formée idéologiquement par le système universitaire soviétique où elle a produit une thèse sur Karl Marx.

Nous sommes face aux hordes judéo-mongoles à l’assaut du Reichstag.

Ce recyclage par les juifs de commissaires politiques soviétiques venus des steppes pour mener à bien le Great Reset – c’est-à-dire la bolchevisation de l’Occident – n’a rien de surprenant.

Ce programme est appliqué au nom  au pseudo « changement climatique ».

Saule Omarova, candidate à la présidence de Biden, s’exprime sur les industries du pétrole, du gaz et du charbon :

« Nous voulons qu’ils fassent faillite si nous voulons nous attaquer au changement climatique ».

Les giga-oligarques comme Bill Gates, George Soros ou Mark Zuckerberg sont déjà prêts pour cette bolchevisation sous bannière climato-sanitaire. Ils ont créé des « fondations » qui investissent dans tous les secteurs du communisme vert, instaurant de fait leur monopole sur l’ensemble de l’économie alignée sur le nouveau paradigme. Comme ce sont des « fondations » et que leurs maîtres sont des « philanthropes », ils ne paieront aucun impôt et ne seront jamais considérés comme des entreprises privées. Tous leurs concurrents seront euthanasiés de force par le gouvernement au nom de la hausse de la température.

Les lecteurs réguliers de ce site savent que nous avons parlé en détail de l’équivalent de ce programme pour l’Union Européenne mis en place par la juive Christine Lagarde.

C’est un copié-collé de ce qu’annonce cette femme jaune Saule Omarova aux Etats-Unis.

Saule Omarova, candidat de Biden au poste de trésorier, veut que le gouvernement « ouvre des comptes bancaires pour tout le monde » et « rende effectivement les banques inutiles ».

En fait, nous en parlions déjà en novembre 2020.

Les gens se sont peut-être dits que j’exagérais. En tout cas, c’est désormais le discours officiel des voix les plus autorisées du gouvernement américain.

Ces comptes uniques auprès des banques centrales auront la capacité de bloquer les transactions selon des critères politiques. La banque centrale d’Angleterre étudie spécifiquement cette possibilité.

The Telegraph :

Tom Mutton, directeur à la Banque d’Angleterre, a déclaré lors d’une conférence lundi que la programmation pourrait devenir une caractéristique clé de toute future monnaie numérique de la banque centrale, dans laquelle l’argent serait programmépour n’être libéré que lorsque quelque chose se produit.

Il a déclaré : « Vous pourriez introduire la programmabilité – que se passe-t-il si l’un des participants à une transaction impose une restriction sur [l’utilisation future de l’argent] ?

« Cela pourrait avoir des conséquences bénéfiques pour la société, en empêchant une activité considérée comme socialement nuisible d’une certaine manière. Mais en même temps, cela pourrait être une restriction des libertés des gens. »

Ces gens préparent des restrictions draconiennes pour écraser tous ceux qui refusent l’avènement du néo-communisme global.

Si vous exprimez des doutes sur les bienfaits de l’immigration, si vous refusez d’être piqué par (((Pfizer))) ou si vous sortez de votre zone d’assignation à résidence en violation de votre quota de dépense de CO2, vous pourrez être sanctionné financièrement ou tout simplement débranché de la société.

Le fait est que nous entrons dans l’ère du communisme dur dans sa version occidentale.

Commentez l’article sur EELB.su