Home / Les dernières actualités / Grande-Bretagne : comme prévu, avec 82% des adultes vaccinés, les infections repartent rapidement à la hausse sous l’effet des nouveaux variants

Grande-Bretagne : comme prévu, avec 82% des adultes vaccinés, les infections repartent rapidement à la hausse sous l’effet des nouveaux variants

Captain Harlock
Démocratie Participative
24 juin 2021

Au Royaume-Uni, la vaccination est pratiquement parachevée.

Ceci dit, les infections reprennent à marche forcée et la levée des restrictions va être annulée.

The Guardian :

Plus de 16 000 nouveaux cas confirmés de coronavirus ont été signalés au Royaume-Uni mercredi, soit le chiffre quotidien le plus élevé depuis le début du mois de février, alors même que le ministre des vaccins s’est dit confiant que la prochaine étape de la levée des restrictions en Angleterre pourrait avoir lieu en juillet comme prévu.

À 9 heures mercredi, 16 135 nouveaux cas de coronavirus ont été confirmés par les laboratoires britanniques, soit le chiffre le plus élevé depuis le 6 février. En revanche, mardi, 11 625 cas avaient été confirmés, et 9 055 le mercredi de la semaine précédente.

Les derniers chiffres montrent que 19 autres personnes sont décédées dans les 28 jours suivant un test positif au Covid-19, ce qui porte le total britannique à 128 027.

Bien que le nombre de décès reste relativement faible, la forte augmentation des cas signalés semble rendre encore moins probable la suppression par les ministres de la plupart des restrictions restantes concernant le Covid à mi-chemin du délai actuel de quatre semaines avant la réouverture.

La quatrième et dernière étape de la réouverture devait initialement avoir lieu le 21 juin, mais la propagation rapide de la variante Delta, plus virulente, qui devient endémique au Royaume-Uni, a incité Boris Johnson à annoncer un report au 19 juillet, afin de permettre la réalisation de davantage de vaccinations.

NOTE : Il n’y a pas de « variante Delta », il y a le variant des chieurs de rue, encore dénommé variant indien.

C’est de la désinformation antiraciste pilotée par l’OMS pour préserver l’idéologie globaliste.

Boris Johnson a déclaré qu’il y aurait un réexamen pour déterminer si cela pourrait se faire le 5 juillet si la situation s’améliorait. Mais alors que les ministres doivent annoncer leur décision à ce sujet lundi – ils ont promis un préavis d’une semaine pour tout changement – l’augmentation du nombre de cas rend cette décision peu probable.

Cependant, lors d’une conférence de presse à Downing Street, le ministre des vaccins, Nadhim Zahawi, a déclaré qu’il pensait que l’objectif de vaccination jugé nécessaire pour la réouverture le 19 juillet – deux doses de vaccin pour au moins deux tiers des adultes – serait atteint avant cette date.

« Je suis convaincu que 66 % de la population adulte sera protégée par deux doses de vaccin à la date fixée par le Premier ministre », a déclaré M. Zahawi.

Il a ajouté que 82 % de tous les adultes en Angleterre avaient reçu au moins une dose, et que 60 % avaient reçu les deux. Près de la moitié des personnes âgées de 25 à 29 ans et un tiers des jeunes de 18 à 24 ans ont reçu une première vaccination, a-t-il ajouté.

Tout se déroule comme prévu.

La vaccination transforme les individus assez stupides pour s’être fait empoisonner en véritables bombes biologiques à retardement. Les souches virales plus faibles sont éliminées par reprogrammation génétique des cellules tandis que les souches virulentes prolifèrent et continuent de circuler.

Les OGM humains modifiés par (((Pfizer))) en sont les principaux vecteurs et menacent les non-vaccinés.

Le Docteur Vanden Bossche, un expert belge en virologie qui a travaillé pour la fondation Bill Gates, l’explique depuis des mois : la vaccination doit être immédiatement suspendue, faute de quoi des variants beaucoup plus létaux circuleront.

Sa dernière vidéo est particulièrement édifiante. Elle n’existe pas en langue française mais devrait être traduite d’urgence. Il évoque le désastre de la vaccination des enfants et ses conséquences pour l’explosion du nombre de variants hautement mortels.

La vaccination des enfants et adolescents n’a aucune explication sanitaire.

Cette vaccination a un autre but : tuer progressivement plus de gens.

C’est la stratégie décidée depuis le début, faute de quoi il serait impossible de maintenir une triple vaccination annuelle comme le planifie la gouvernance globale afin de basculer dans la tyrannie totale.

Cette grosse grippe, laissée à elle-même, serait passée comme d’autres avant elle.

Le risque, c’est que l’humanité se retrouve face à la situation des volailles vis-à-vis de la maladie de Marek. La vaccination des élevages dans les années 70 a abouti à la sélection inversée des souches les plus létales du ce virus. Ce vaccin n’empêchait pas la transmission du virus, uniquement la manifestation des symptômes. A l’état naturel, les formes graves tuaient les oiseaux trop rapidement pour que le virus puisse se disséminer à grande échelle. Or, en maintenant les poulets au stade asymptomatique, la vaccination a permis à des souches mortelles de proliférer. Aujourd’hui, la sélection inversée induite par la vaccination a été telle que la maladie de Marek tue 100% des oiseaux qui la contractent s’ils ne sont pas vaccinés.

Or, ce qui est désormais admis, c’est que ce vaccin anti-covid n’empêche pas la transmission du virus.

C’est le projet de la gouvernance globale et c’est pour ça qu’elle force la vaccination de tous les individus, y compris les enfants et adolescents qui ne souffrent pas du Cohen19.

A terme, si le projet est parachevé, les non-vaccinés doivent être automatiquement éliminés physiquement par les vaccinés porteurs de variants ultra-létaux. L’humanité sera indéfiniment à la merci de (((Pfizer))) et de Big Pharma. Un seul geste de rébellion et la vaccination est suspendue, vous mourrez à brève échéance.

La population entière est dans le couloir de la mort.

Commentez l’article sur EELB.su